Projet éducatif

Le collège Anne-Marie Javouhey est un lieu d’Église où l’action éducative prend sa source dans l’Évangile. La foi chrétienne irrigue tous les secteurs de l’établissement, de la pédagogie à la vie scolaire. Une large place est faite à l’accompagnement et à la croissance de la dimension spirituelle de chacun. L’annonce du Christ y est explicite et des repères sont donnés aux élèves pour leur permettre de prendre en main leur responsabilité de baptisés. Dans l’évolution du monde actuel, la volonté d’Anne-Marie Javouhey, et aujourd’hui des membres du Collège, est d’accompagner les enfants dans leur passage de l’enfance à l’adolescence afin de favoriser le développement des potentialités de chacun.
Cet accompagnement se réfère à l’observation attentive de l’enfant dans sa génération et son environnement.

 

Il faut leur donner une éducation qui, les relevant à leurs propres yeux, leur fasse souhaiter de conquérir un jour la place qu’ils sont appelés à occuper dans la société. (Anne-Marie Javouhey)

Objectifs

Les éducateurs s’efforceront de mettre les enfants en situation favorable pour découvrir et développer leur personnalité pour améliorer : la prise des responsabilités à leur niveau, respectant et accueillant l’autre, leur capacité d’écoute, la convivialité dans toutes les relations, s’adaptant aux évolutions permanentes, cherchant un équilibre de vie.

  • Transmettre un savoir et un savoir-être.
  • Accueillir tous les jeunes dans le respect de ce qu’ils sont et de ce qu’ils vivent.
  • Accompagner, avec les parents, les enfants dans leur passage de l’enfance à l’adolescence.
  • Aider chacun à grandir, à accueillir et à respecter l’autre.
  • Favoriser le développement des potentialités de chacun et sa capacité d’écoute. 

Anne-Marie Javouhey est née le 11 novembre 1779 à Jallanges en Bourgogne et meurt à Paris le 15 juillet 1851. En 1807, elle fonde la congrégation Saint-Joseph de Cluny pour s’occuper d’enfants pauvres. Sa vie est un exemple de modernité et de courage. Très attachée à Senlis, elle crée le collège en 1835 et témoigne d’une vie possible au service des autres au travers de combats forts : 

  • Annonce de l’Evangile au-delà des frontières
  • Prise en compte de tout être humain, filles et garçons, riches et pauvres
  • Éducation de la jeunesse
  • Libération des esclaves
  • Soulagement de la détresse humaine

Ses convictions :

  • Égalité entre tous
  • Audace de l’engagement
  • Confiance accordée aux possibilités de chacun
  • Respect et formation.

Histoire du collège

Inauguration des locaux des sœurs et du nouveau bâtiment Saint-Joseph. Le collège compte 1000 élèves.

Ouverture d’une classe ULIS TFC (Unité localisée d’inclusion scolaire troubles fonctions cognitives).

180 ans du collège.

Départ de la communauté des sœurs présentes depuis 1822 à Senlis.

  • Inauguration du collège suitre aux travaux de rénovation complète depuis 2003
  • Création du petit musée.

Le projet « Horizon 2005 » : grands travaux de rénovation totale du collège (2003-2005).

150ème Anniversaire de l’Institution Anne-Marie Javouhey.

Regroupement diocésain qui fait de St Vincent un établissement de second cycle, de l’Institution AMJ et de Saint- Joseph du Moncel à Pont Sainte-Maxence.

Deux établissements de premier cycle.

Début de la mixité des élèves.

Pose des vitraux de Frédérique DURAND dans la chapelle.

Suppressions successives des classes primaires qui sont jointes à l’école paroissiale.

Suppression de la classe terminale de philosophie accueillie par les Pères Maristes de Saint-Vincent.

Acquisition du jardin appelé depuis « le Parc ».

Bénédiction solennelle des locaux reconstruits après l’incendie.

L’école porte d’abord le nom de  Institution Notre-Dame de la Victoire ; ensuite : Institution St Joseph de Cluny, puis, en raison de confusions avec l’école Saint-Joseph des Frères à Pont Sainte-Maxence, elle devient en 1960 : Institution Anne– Marie Javouhey ( sous contrat simple).

 Incendie de 5 classes.

Béatification d’Anne-Marie Javouhey le 15 octobre 1950
Fête présidée par Monseigneur ROËDER, Evêque de Beauvais.

Pose de la première pierre du nouveau Pensionnat.

 Acquisition de l’Institution Notre-Dame de la Victoire.

Création de notre école secondaire sous le nom de Notre Dame de la Victoire, comprenant des classes allant du jardin d’enfants à la terminale.

Fin de l’Orphelinat.

Le Pensionnat et la Clinique deviennent hôpitaux militaires.

une partie des locaux est transformée en salles de cours ménagers et en chambres pour dames pensionnaires.

Fondation de la Clinique.

le Pensionnat est réquisitionné pendant la guerre comme hôpital et l’Orphelinat devient centre d’accueil des réfugiés.

Fermeture des classes de l’Orphelinat.

Le procès, faisant suite à la Loi de 1903 interdit aux religieuses d’enseigner.

Fondation de l’Orphelinat Notre-Dame de Lourdes.

Décret de Napoléon III autorisant l’acquisition de plusieurs bâtiments.

le 23 mai : Dernier voyage de Mère AM Javouhey à Senlis
le 15 Juillet : décès de Mère Anne-Marie Javouhey
le 24 Juillet : funérailles d’Anne-Marie Javouhey en la cathédrale de Senlis et inhumation dans le caveau de la chapelle du Pensionnat.

Mère Anne-Marie Javouhey pose la première pierre de la chapelle actuelle.

Crèche municipale.

 Les Sœurs étaient chargées:

– du Pensionnat et de l’école
– du soin des Sœurs revenant malades de colonies
– du soin de plusieurs dames âgées
– d’assurer journellement les repas des pauvres.

Ouverture du premier Pensionnat Saint-Joseph.

Arrivée des soeurs de Saint- Joseph de Cluny à Senlis. Elles seront présentes jusqu’en 2014.

L’éducation consiste à permettre à l’homme d’être davantage et pas seulement avoir davantage : que l’homme doit être plus, non seulement pour soi mais avec les autres et pour les autres. (Anne-Marie Javouhey)

Résultats du brevet 2017

Admis 99,6 %
Mention très bien 43,8 %
Mention bien 26,4 %
Mention assez bien 14,7 %
Admis sans mention 14,7 %

CDI

Lundi et vendredi : 8h35 – 16h30
Mercredi : 8h35 – 12h15
Mardi et jeudi : 8h35 – 17h50

Le CDI reçoit les classes et les professeurs dans le cadre d’activités pédagogiques programmées. Les élèves sont accueillis aussi pendant les heures d’étude (inscription préalable nécessaire) et sur le temps libre à l’heure du déjeuner. La récréation est réservée au prêt.

Les activités pédagogiques et culturelles

Découvrir

Nous menons un partenariat culturel avec la bibliothèque municipale et la mairie de Senlis qui s’intitule le « Prix littéraire Ados ». Nous participons et organisons des expositions et des rencontres avec les auteurs. On initie les élèves également à la découverte de la presse et des médias avec notamment des rencontres avec les professionnels.

Créer

Les élèves participent au Concours d’écriture des élèves de Senlis en partenariat avec la ville de Senlis ainsi qu’au Printemps des Poètes . Nous éditons un recueil en participant au concours de poésie. 

S’orienter

Grâce à Folios, un nouvel espace numérique de travail interactif, les élèves poursuivent une réflexion sur l’orientation. Le kiosque Onisep fournit une documentation spécialisée sur les métiers, les études, les filières et l’orientation professionnelle en général.

Les ressources

Le CDI propose des périodiques (une vingtaine d’abonnements), des romans, des abrégés en anglais, des bandes dessinées et des livres documentaires. Tous ces documents peuvent être empruntés.

16 ordinateurs connectés à Internet permettent aux élèves d’effectuer leur travail scolaire. Seules les recherches à visée pédagogique sont autorisées.

Notre portail documentaire

Le portail documentaire en ligne Esidoc est en libre accès au CDI, il rend possible les recherches à distance et propose des ressources numériques variées.

Association sportive

L’association sportive (AS) du collège Anne-Marie Javouhey, permet aux enfants qui le désirent de participer à des activités sportives sous l’encadrement des professeurs d’éducation physique et sportive de l’établissement. Cette participation est gratuite et ouverte à tous et à toutes. Les activités se déroulent généralement le midi, sous forme d’entraînements, joviaux et sérieux, où se retrouvent plusieurs niveaux de classe. L’AS est donc une alternative intéressante au sport fédéral, un lieu d’échanges et de partage unique. Chaque année, des tournois inter-collèges UGSEL sont organisés dans chacune des activités proposées les mercredis après-midi. Ce sont des moments privilégiés pour représenter les couleurs du collège et rencontrer des d’élèves d’établissements différents. D’autres activités sans entraînement sont réalisées lors des championnats inter-collège comme le cross, la natation, l’athlétisme.

APEL

L’Association des parents de l’établissement rassemble tous les parents du collège qui représentent les familles auprès de la direction, des enseignants et des différentes instances. Les parents, premiers éducateurs des enfants, sont responsables de la formation et de l’épanouissement de l’enfant et travaillent en partenariat avec les membres de la communauté éducative pendant les années de collège de leurs enfants.

L’APEL, membre du Conseil d’Etablissement, est représentée au sein de l’AGEC, délègue des « parents correspondants » aux conseils de classe et participe à la pastorale du collège. L’APEL propose aux parents rencontres, débats, conférences et participe à l’animation du collège (catéchèse, professions de Foi, self, portes ouvertes, sorties).

AGEC

L’AGEC, association de gestion, support juridique, qui a pour mission de gérer   le budget et le personnel du collège et le patrimoine immobilier. Elle a pour rôle essentiel de mettre à la disposition de la communauté éducative des moyens adaptés à la formation et à l’éducation des élèves. Elle vise à assurer la continuité et le progrès de l’action éducative en liaison avec la direction du collège. Elle prend en compte les demandes des familles et à être à l’écoute de leurs attentes exprimées par le Président de l’Apel, membre de droit du conseil d’administration. Nous faisons des choix conformes à l’esprit d’Anne Marie Javouhey, avec la présence de la supérieure provinciale de la Congrégation , Sœur Agnès, membre de droit du conseil d’administration, ou de son représentant mais aussi avec le diocèse, représenté par sa directrice diocésaine.